Cet homme de 34 ans se dit passionné par les écoutes. Chez lui, les policiers ont retrouvé du matériel de professionnel. Un appareil émission-transmission de gros calibre avec un mât, et deux plus petits. Ces derniers lui permettaient de balayer la fréquence et d'écouter différents services, comme les pompiers, le Samu, la police municipale, les transports urbains ou la SNCF. En fait, ceux-ci étaient « calés » à la façon d'une station sur une radio.


De copieuses insultes


Le pot aux roses a découvert à la suite de la plainte d'une personne travaillant dans un service de la préfecture. Elle a découvert un blog sur Internet où son nom apparaissait, agrémenter de copieuses insultes. Les enquêteurs sont allés sur le blog où ils ont aussi trouvé des communications en format audio de la police municipale, le détail d'interventions avec lieu et heure précise et même une photo de fonctionnaires de la brigade de sûreté urbaine sortant d'une perquisition, accompagnés d'un gardé à vue menotté.


Cette fois, c'est chez lui que les policiers ont perquisitionné. Ils ont saisi les appareils, mais aussi l'ordinateur, la box Internet et l'appareil photo. Le suspect a reconnu les faits. Il est convoqué en audience de reconnaissance préalable de culpabilité pour outrages à personne investie d'une mission de service public et violation du secret de correspondances par divulgation sur Internet.

 

source l'union